UCLA » College » Social Sciences » History
FEATURED PUBLICATION
De la province à la nation: Religion et identité politique en Bretagne
Caroline Ford

This was Caroline Ford's first book, published 25 years ago, which is now being described as a "classic" with considerable impact in the French and English-speaking world. The book includes a new preface and introduction as well as additional changes.

Description (French):

Ce livre est une réflexion sur l’intégration et l’identité nationale, en France et
plus généralement en Europe. Traduction d’un ouvrage paru d’abord en anglais
en 1993, il analyse la manière dont se constituaient les nations et se forgeaient
les identités, à la fois sous et contre l’influence de forces émanant des capitales
des États et de leurs élites politiques. Devenu classique, ce livre a eu un impact
intellectuel considérable depuis un quart de siècle dans le monde anglo-saxon et
français. La théorie de la modernisation, qu’illustre notamment l’ouvrage d’Eugen
Weber, La Fin des terroirs (1870-1914), ne prenait pas suffisamment en compte
la façon dont ces identités étaient façonnées par des conditions locales, et les
contingences historiques, dont celui de la langue, et des allégeances régionales.
Caroline Ford a réussi à remettre en question cette perspective et a montré
comment les hommes et les femmes dans un département de Basse Bretagne
(Finistère) s’étaient opposés à un État qui, à la fin du xixe siècle, s’efforçait
d’intégrer ces régions dites périphériques à une culture politique commune. Elle
analyse les stéréotypes fortement péjoratifs qu’utilisaient les représentants de
l’État et les observateurs, afin de contester ce que l’on a qualifié de « l’énorme
condescendance de la postérité », en attribuant indépendance, rationalité et
humanité aux Bretons des campagnes et des villes, vivant très loin de la capitale.